Tulipes rococo

Tulipes rococo

lundi 18 juin 2012

Le laid, le beau, ou la peinture comme une aventure

J'ai parfois des séances de peinture décevantes et frustrantes. Lorsque je prends le temps de sortir mon matériel, j'ai l'espoir qu'il en résulte une certaine satisfaction. J'aime créer quelque-chose qui plaît à mon regard (ou du moins qui ait un sens), m'en entourer, m'en nourrir. Pourtant, rien n'est moins garanti d'une séance à l'autre et j'en ai eu la preuve encore une fois il y a quelques mois. J'ai produit un tableau que je trouvais profondément laid. J'avais l'impression que ce n'était pas "moi''. C'est pouratant sorti de mes mains et de ma tête. Finalement, l'exercice m'a servi sutrout de séance de défoulement. Au fond, je sais qu'il est nécéssaire de passer par ce genre d'étape pour avancer dans la création. C'est à ce moment que j'ai développé de nouvelles techniques qui me servent maintenant et qui font de mon art ce qu'il est. Je me suis aventurée dans l'inconnu pour découvrir autre chose qui est en moi. Ce qui me parraissait du temps perdu a permis de repousser mes limites, et c'est avec le recul, bien des mois plus tard que l'expérience prend son sens et trouve sa place à l'intérieur de mon oeuvre. Me voici prête à ressortir mes pinceaux et partir à l'aventure de la création pour une nouvelle saison en peinture. Sans attentes, prête à me laisser surprendre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire